Rapport 2017 : baisse des interventions

12.01.2018

Communiqué - SDIS Région Venoge

 

Légère baisse du nombre d’interventions en 2017

 

Vendredi 12 janvier 2018, le SDIS Région Venoge a tenu son “rapport d’activité 2017” à la grande salle d’Eclépens, devant près de 200 personnes, Sapeurs-Pompiers et invités officiels.

 

Le Syndic de la localité, M. Claude Dutoit, a apporté les traditionnelles salutations communales en début de rapport. Le Major Patrick Munier, Inspecteur régional DIS ainsi que le Président du Comité Directeur du SDIS Région Venoge (CODIR) M. Bernard Ebener, ont également pris la parole pour saluer l’engagement des Sapeurs-Pompiers volontaires de la région. Le Commandant du SDIS, le Major Thierry Burnat, a ensuite passé en revue les chiffres et événements marquants de l’année écoulée. Constat principal: le nombre d’interventions a légèrement baissé en 2017 à 198, contre 210 en 2016 (-5,7%).

 

Cette petite baisse s’explique en premier lieu par le fait que notre région a été relativement épargnée par les intempéries en 2017. Durant l’été 2016, d’importantes pluies avaient en effet touché plusieurs communes du secteur, provoquant plus d’une quarantaine d’inondations dans des caves et garages. Néanmoins, les différents organes d’intervention (OI) du SDIS Région Venoge ont été mobilisés à plusieurs reprises lors de la tempête du 14 septembre et des intempéries des 10 et 11 décembre 2017. Des barrages ont notamment dû être posés le long de la rivière « Le Nozon » pour prévenir un débordement, qui n’a heureusement pas eu lieu. Au final, les alarmes dégâts d’eau se fixent à 40 cas (-36 par rapport à 2016).

 

Autre point à relever : la forte augmentation des interventions pour des feux. Les Sapeurs-Pompiers volontaires de la région sont intervenus 57 fois pour de tels sinistres. Un chiffre en hausse de 17 cas par rapport à 2016, notamment à cause de l’épisode de fortes chaleurs et de sécheresse qui s’est produit durant l’été. De nombreux feux de champs, de broussailles et de machines agricoles se sont déclarés durant cette période.

 

Tout au long de l’année, le SDIS a aussi été engagé pour 10 feux dans des habitations ou des fermes et à 9 reprises pour des embrasements de véhicules à moteur. 7 sinistres se sont aussi produits dans des entreprises, industries et bâtiments administratifs de la région.

 

Une hausse est également à signaler dans la catégorie des alarmes dites « techniques ». Les hommes du feu sont intervenus à 46 reprises (+8 par rapport à 2016) pour des alarmes automatiques (justifiées ou intempestives), des fuites ou odeurs de gaz et des nids de guêpes. Sont également comprises dans cette statistique : 16 interventions pour des chutes d’arbres et des sécurisations de toitures lors des différentes tempêtes survenues en 2017.

 

Après une forte hausse en 2016, les alarmes pour des pollutions affichent un léger recul en 2017 à 19 cas, contre 21 une année plus tôt. Le SDIS Région Venoge a notamment été sollicité à 10 reprises pour des « petits cas » (cas 0) liés à des déversements accidentels d’hydrocarbures sur des routes.

 

Les sauvetages ont également connus une petite baisse, passant de 15 en 2016, à 13 en 2017 (-2). Les Pompiers sont intervenus à 9 reprises pour des sauvetages dits “de personnes”, avec, par exemple, des évacuations sanitaires au moyen de l’échelle automobile (VEA) ou des aides au portage de patients, en appui des ambulanciers. Durant l’année, le SDIS Région Venoge est aussi intervenu à 4 reprises pour des sauvetages d’animaux. Deux chats, un chien et un oiseau ont été secourus par notre service.

 

Durant l’année écoulée, les Sapeurs-Pompiers du SDIS Région Venoge ont également effectués 21 services préventifs (+1 par rapport à 2016) principalement lors des festivités de la Fête nationale pour assurer une surveillance des feux patriotiques et des feux d’artifice. Une présence a aussi été assurée lors des 5 jours du Venoge Festival à Penthalaz.

 

À signaler également, 2 interventions de type « pionnier ». Si le SDIS Région Venoge n’est pas habilité à intervenir en premier échelon dans cette catégorie, nos Sapeurs-Pompiers ont appuyé le SIS Morget et le SDIS de la Plaine de l’Orbe lors d’un accident de voiture et d’un accident de cheval. Dans le deuxième cas, la cavalière s’était retrouvée bloquée sous l’animal en pleine forêt.

 

Les mois les plus chargés de l’année 2017 ont été ceux de juin, juillet et septembre, avec respectivement 27, 26 et 26 interventions.

 

Pour rappel, le SDIS Région Venoge défend 27 Communes. Le plus grand nombre d’interventions en 2017 s’est déroulé à Penthalaz (48), Cossonay (21) et La Sarraz (18).

 

 

Plusieurs milliers d’heures de service

 

Comme les précédentes, 2017 a été une année chargée pour le SDIS du point de vue de la formation. Les plus de 350 Sapeurs-Pompiers du corps ont suivi au total plus de 8’400 heures d’exercices et 2'414 heures de cours cantonaux. Le SDIS a aussi organisé, sous l’égide de la Fédération Vaudoise des Sapeurs-Pompiers (FVSP), les journées techniques des DPS et des instructeurs vaudois en septembre.

 

D’un point de vue « opérationnel », plus de 2'700 heures d’interventions et 16'400 de piquets et permanences « week-end » ont été comptabilisées.

 

 

Perspectives 2018

 

Une fois n’est pas coutume, de nombreux défis attendent le SDIS Région Venoge en 2018. Point principal : la mise en service au niveau vaudois de la partie opérationnelle de ProSDIS. Instauré par l’ECA dès juin prochain, ce système doit permettre de mieux adapter les ressources (moyens et effectifs) aux différents types d’interventions. Chaque Sapeur-Pompier sera notamment amené à annoncer ses disponibilités via un système informatique, afin d’être alarmé en cas de besoin pour tel ou tel sinistre. Les compétences de chacun seront aussi mieux mises à contribution.

 

Autre nouveauté pour 2018 : le SDIS accueille son 2ème Sapeur-Pompier dit « permanent ». Après l’engagement du Plt Roger Pieren en juillet 2016 en tant que « Chef matériel région » à 100%, c’est cette fois le Lt Ludovic Isoz qui occupe un poste clé au sein de notre corporation. Depuis le 1er janvier, il est en charge de la partie « technique » pour la région, avec un taux d’occupation de 50%. Il sera aussi amené à suppléer le Plt Pieren. Le Comité Directeur et l’Etat-Major du SDIS se réjouissent de pouvoir collaborer avec le Lt Isoz et s’appuyer sur ses nombreuses compétences. Cet engagement s’est fait grâce au fort soutien des 27 Communes membres du SDIS Région Venoge. Une communication spécifique sera faite ces prochaines semaines.

 

 

Promotions

 

Pour 2018, 28 Pompiers du SDIS Région Venoge ont reçu une promotion, que ce soit au grade de Sous-Officier ou de Sous-Officier Supérieur (voir annexes). Parallèlement, plus de 40 nouvelles personnes ont rejoint les rangs de notre corps et effectueront leur formation de base durant toute l’année 2018.

 

 

>>> Promotions 2018, chiffres détaillés et communiqué de Presse : ICI <<<

 

 

 

 

Source images: Groupe Médias SDIS Région Venoge

Please reload

À la Une

6 génisses sauvées par les Pompiers à Vufflens-la-Ville

07.11.2019

1/5
Please reload

Dernières news
Please reload

Archives
Please reload